9 juillet 2008

Rien qu'une larme, pour vous

Parce que l'émotion est au comble du peroxyde, pour vous, parce que ma semaine de vacances est terminée, je vous offre le meilleur de moi-même.

Frank Olivier.

Il faut apprécier la foule qui est totalement conquise, assise, subjuguée. Ça, oubedon le "dernier call de bière on fârme" a été crié juste avant la prestation du beau brumel.

3 commentaires:

© Mel a dit...

Une chance que le son est meilleur que l'image.
Ah non c'est pas ça.

Encre a dit...

Au comble du peroxyde, c'est bien ça!!!

Jonathan a dit...

c'est fou... ma mère avait un disque de lui quand j'étais jeune, jsuis pas sur mais je crois même qu'elle a déjà été le voir en spectacle sur un bateau!!! My god, je me rend compte a quel point c'est quétaine!!